L'Observatoire du Halal

19/05/2010 – Casino : ou le halal… « inopiné »

L’Observatoire du Halal – Le groupe Casino est présent sur le marché halal à travers sa marque Wassila que l’on peut traduire par « spiritualité mature ». Sur son site internet, Casino ne ménage aucun effort pour convaincre sa clientèle que ses produits sont halal à 100%. Le groupe donne la liste des 9 organismes de contrôle du hallal avec lesquels il travaille.

Mais derrière cette transparence, Casino prend ses distances avec ces organismes. Il écrit :

CASINO exige de la part de l’industriel d’être certifié par un organisme de contrôle et de certification. Pour CASINO ces organismes doivent impérativement avoir une existence réelle et être déclarés auprès des autorités administratives respectives. 

Il n’existe aucun lien contractuel entre Casino et les Organismes de Contrôle de Viande Halal ci-dessus. 

Leur responsabilité est double en matière de certification halal :

Contractuelle, vis à vis de l’industriel qui le rémunère pour sa prestation
Morale, vis à vis de la communauté à qui est destinée la certification halal des produits.

En d’autres termes, Casino reporte la responsabilité commerciale (et spirituelle…) du halal sur ces organismes. En soi, rien de plus normal. Si le groupe paye pour un certificat, il ne peut prendre la responsabilité du certificateur. Mais quels sont les moyens de contrôle de casino ? Les voici tels que décrits par Casino :

Le chemin de contrôle

L’industriel contacte la Centrale d’Achats du Groupe Casino. L’acheteur de Casino s’assure que la production est bien certifiée halal par un Organisme de Contrôle de Viande Halal (OCVH). L’industriel s’engage en remplissant un document précis qui décrit comment est réalisé le process d’identification de la viande halal. Après avoir vérifié l’existence de l’OCVH, Casino prend contact avec lui pour obtenir confirmation des contrôles revendiqués par l’industriel. Casino procède à des visites inopinées chez tous les industriels qui le fournissent en viande halal ou en plats ou produits à base de viande. 
Ces visites s’accompagnent d’un contrôle sur le terrain des documents administratifs (convention industriel / OCVH, nom du contrôleur, carte de sacrificateur, registre de contrôle). 
La présence du contrôleur est aussi vérifiée (personnel de l’entreprise ou mise à disposition).

Question n°1 : combien de visites « inopinées » par semaine, par mois, par an, fait Casino chez ces industriels ? Réponse inconnue.

Question n°2 : quel est le contrôle exercé par les organismes certificateurs retenus par Casino ? Réponse : un tiers de ces organismes font des contrôles, eux aussi, « inopinés ».

En d’autres termes, la production achetée par Casino ne peut pas être garantie à 100% totalement sous contrôle puisque celui-ci est fait de façon… « inopiné ».

Autre point à question. 7 de ces organismes acceptent l’étourdissement préalable des volailles avant égorgement. Or, l’étourdissement est considéré comme suspect en islam dans la mesure où la bête peut en mourir et que la consommation d’une bête morte est interdite. Ce simple fait est de nature à jeter le trouble sur les produits certifiés halal de Casino, notamment dans les sites où les inspections sont « inopinées ».

Le slogan de Casino pour sa filière halal est : “Nourrir un monde de diversité.” Inopinément ?