L'Observatoire du Halal

QU’EST CE QUE LE HALAL?

Le terme ” halal ” est arabe. Il signifie “licite” ou “pur” . Son contraire est “haram” qui signifie ” interdit” ou “impur”.

Ces termes ne sont pas uniquement utilisés pour les produits alimentaires et notamment la viande, mais aussi pour les cosmétiques, les produits de soin personnel etc. C’est en fait l’application de la charia ou loi islamique , cela concerne tous les aspects de la vie quotidienne et fait l’objet de nombreuses interprétations de “savants” (sic!) comme le Cheik Youssef Al Karadawi dans son best seller “Le licite et l’illicite en islam”

Selon Djemila Benhabib, le halal va surtout très au-delà de la simple question de la viande, dans une stratégie globale de l’intégrisme musulman.                                                                                                                                                                                                                                                                 Diplômée en science physique, en science politique et en droit international, Djemila Benhabib consacre une partie de son temps à l’écriture. Ses deux livres Les soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident (2011) et Ma vie à contre-Coran (2009) connaissent un succès fulgurant. Elle intervient régulièrement dans les médias sur des questions reliées à l’islam politique qu’elle dénonce avec véhémence

“Car le halal dit elle, est une espèce de cordon sanitaire qui préserve la « pureté » des musulmans du reste de la société d’accueil. C’est en cela qu’il est devenu un formidable enjeu politique. En définitif, en avouant sa ressemblance avec tous, l’autre n’est plus tout à fait l’autre. On retrouve en l’autre ce qu’il y a en nous. C’est précisément cette ouverture à l’autre que combat férocement l’idéologie de l’islam politique en formatant ses adeptes pour les distinguer du NOUS collectif citoyen”.

Ne sont pas “halal” et sont donc impurs :

  • le porc
  • Les animaux n’ayant pas subi l’abattage rituel
  • Les animaux abattus au nom de quiconque d’autre qu’Allah
  • L’alcool et les boissons fermentées
  • Le sang et ses produits dérivés.
  • Les aliments et produits contaminés par un quelconque produit sus mentionné.

Citation

« Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. » — Sourate 5 (Al-Mâ’ida La table servie):3 (Traduction de Muhammad Hamidullah)

Cette notion du “pur” et de “l’impur” introduit une notion qui nous est totalement étrangère, notamment du fait de notre culture chrétienne: “ce qui est pur n’est pas ce qui rentre dans la bouche de l’homme mais ce qui sort de son coeur” ( Evangiles de Matthieu 15,11 et Marc 7,15-20)