L'Observatoire du Halal

02/05/2011 Une application Iphone pour dénoncer le faux halal

(SaphirNews.com) AVS opère un véritable virage technologique et innove sa stratégie de communication. L’organisme de contrôle de viande halal a lancé, à l’occasion de la 28e Rencontre annuelle des musulmans de France, une application Iphone. Les consommateurs pourront désormais signaler les usages frauduleux du label et trouver plus facilement restaurants et boucheries certifiés par la marque en France.

AVS (A votre service) innove en matière de communication. Présent au Salon du Bourget, l’organisme, qui milite pour le vrai halal depuis sa création, a mis les chances de son côté pour s’assurer d’une visibilité lors du 28e Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF), en lançant à cette occasion une application gratuite pour les Iphone, très répandus dans les mains et les poches des Français.

Le site internet étant inadapté au format mobile, le lancement de l’application devenait nécessaire. « Elle reprend les fonctions principales du site Internet. La liste complète des boucheries et des restaurants halal certifiés par AVS y est disponible avec leurs coordonnées et une fonction permettant la recherche par nom, par adresse et par la géolocalisation », explique pour Saphirnews Djamel Bouchoucha, le créateur de l’outil et chef de projet pour AVS.

La liste des boucheries et des restaurants – quotidiennement contrôlés – est mise à jour en permanence et l’itinéraire vers ou depuis ces lieux pourra être facilement trouvé. Un journal d’information permettra à AVS de faire connaître ses activités et son actualité auprès des consommateurs à travers une médiathèque.

Car l’une des reproches souvent faites aux responsables d’AVS est de ne pas assez communiquer auprès des consommateurs selon Fethallah Otmani, le porte-parole de l’organisme de contrôle. « L’association a pris de l’ampleur ces dernières années, mais nous n’avons pas pris de temps de nous occuper de la communication car on souhaitait se concentrer sur le cœur de notre métier, à savoir le contrôle. On fait aujourd’hui des efforts et on trouve des solutions pour pallier ce problème », nous confie-t-il.

Les consommateurs deviennent les yeux d’AVS
La signalisation d’une fraude pourra également être possible afin que « les consommateurs soient la prolongation du contrôle ». Ces derniers pourront ainsi vérifier l’agrément présenté par la boucherie et, lorsqu’un usage frauduleux du logo est détecté, une photo et un descriptif pourront être envoyés. « Ces informations parviendront directement au service juridique de l’association, qui mènera l’enquête et des poursuites si les faits sont avérés », explique M. Bouchoucha.

AVS n’est pas continuellement sur le terrain et elle ne peut vérifier à chaque fois si des commerces utilisent frauduleusement son label, très prisé des musulmans. Selon M. Otmani, moins d’une trentaine de fraudes est recensée par mois et la plupart des cas sont détectés en province alors même que la marque est principalement implantée en Ile-de-France et la région lyonnaise.

« Il est rare que les affaires aillent jusqu’au bout. Généralement, les boucheries enlèvent le logo dès qu’elles sont contactées par un avocat » pour éviter des procès dans lesquels elles sont sûres de perdre, complète le porte-parole, qui dénombre une quarantaine de procès depuis les débuts d’AVS en 1991.

Objectif : 10 000 téléchargements
« Nous ne voulons pas non plus tomber dans le piège du tout-informatique. La vigilance humaine est essentielle, le premier gardien du halal est l’être humain, pas l’informatique. Mais on conçoit le fait que cette application peut nous servir d’outil d’aide », souligne M. Otmani.

Les Iphone sont à la mode, cependant l’application sera prochainement disponible sur Android et Windows Phone 7. Tous trois confondus, AVS espère bien 10 000 téléchargements d’ici à un an. L’ambition semble modeste quand on sait la bonne réputation que traîne l’organisme auprès des musulmans sur le territoire français. Le succès est toutefois garanti.

 

Hanan Ben Rhouma

03/04/2011 Mantes la jolie: nouvel eldorado des boucheries halal

(Le Parisien) Avec 23 boucheries en activité, Mantes-la-Jolie atteint des records et arrive en tête des villes moyennes en termes de commerces de bouche par habitant, un classement qui s’explique d’abord par l’omniprésence du halal.

Les deux bouchers qui viennent de s’installer sur la dalle commerçante du Val-Fourré l’ignorent peut-être, mais leur arrivée a fait de Mantes-la-Jolie l’une des villes les mieux dotées en commerces de bouche en Ile-de-France. Selon la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), 23 boucheries (artisans bouchers, rayons boucherie des supermarchés…) ont été recensées dans cette ville de près de 40000 habitants. En excluant Paris, elle arrive en tête des villes moyennes (la comparaison a été faite avec les mêmes critères).

Une étude réalisée en 2009 pour la CMA révèle qu’il existe, en moyenne, 0,39 boucher/1000 habitants en Ile-de-France. A Mantes-la-Jolie, ce ratio atteint 0,5/1000. On y compte un boucher pour 1800 habitants, contre un pour 4400 à Versailles, par exemple. « Ce qui se passe dans cette commune est surprenant, convient-on à la CMA des Yvelines. La ville va à contre-courant de la tendance nationale qui montre une raréfaction de ce type de commerce. »

Outre une tradition locale et ancienne pour les métiers de bouche, cette spécificité s’explique par l’omniprésence du halal. Les boucheries destinées aux musulmans contribuent en effet pour moitié à l’offre de bouche dans la ville. Notamment grâce au marché du Val-Fourré. Situé tout près de la frontière normande, accessible depuis l’A13, il permet d’élargir la zone de chalandise des commerces mantais. « De par sa réputation, il attire des clients venus de très loin. Les gens viennent de Rouen ou Evreux y faire leurs emplettes et s’arrêtent dans nos commerces », assure un employé de la Boucherie mantoise, installée sur la dalle commerçante du quartier. Le maire (UMP), Michel Vialay, se félicite que cette abondance d’offre entraîne une baisse des prix de la viande. Elle-même contribuant à doper la fréquentation des commerces de la commune.

15/03/2011 Paris Halal Expo, c’est bientôt !

(L’Observatoire du Halal) – Les 29 et 30 Mars prochain se tiendra, au parc des expositions de la Porte de Versailles, le traditionnel “Paris Halal Expo”, salon entièrement dédié aux acteurs du marché du halal. C’est un rendez vous incontournable pour tous les professionnels. Vous pouvez vous rendre sur le site officiel du salon: http://www.parishalalexpo.com/

 

 

 

 

16/12/2010 Hal’shop: ça marche fort…

L’Observatoire du Halal – Neuf mois après l’inauguration de la première supérette 100% Halal à Nanterre, dans les Hauts de Seine, plusieurs boutiques ouvriront prochainement. Le 18 Décembre, un second Hal’shop s’installera dans le 20ème arrondissement et un troisième dans le 11ème arrondissement de la capitale, au mois de Mars 2011. Rachid Bakhalq, le fondateur, doit se frotter les mains. Il faudra rivaliser avec les “200 à 250 tickets” enregistrées à Nanterre.


Hal’shop, le premier supermarché 100% halal
envoyé par lentreprise-videos. – Regardez plus de vidéo vie pratique.

13/08/2010 – Un guide halal pour la capitale

L’Observatoire du Halal – La magie d’Internet permet de réaliser beaucoup de choses, même en matière de Halal. Vous habitez Paris ou y êtes simplement pour quelques heures ? Ce n’est pas un problème. Le site paris-hallal.com est là pour vous faciliter la vie et l’appétit puisque tous les restaurants halal de Paris y sont référencés. Comme le rappel la page d’accueil, le site est le “Premier annuaire de restaurants Halal 100% sans alcool”. Cet annuaire interactif existe déjà depuis plusieurs années. Le site communautaire Al Kanz explique que les choses ont évolué au niveau des critères de séléctions: “Il y a quelques mois encore le critère retenu pour classer un restaurant dans « restaurant halal » était assez flou. Il suffisait qu’un restaurant s’affiche « halal » ou soit spécialisé dans la cuisine arabe ou orientale pour qu’il soit répertorié dans Paris-Hallal. Depuis, les choses ont changé, puisqu’il a été décidé de ne plus accepter certains restaurants, et mieux, de nettoyer la base de données des restaurants qui n’ont de halal que la pancarte.”

Pour les restaurateurs, c’est un formidable moyen de communication. Des réductions sont aussi régulièrement proposées aux visiteurs.